Partagez|

Historique de Fort Rom
Page 1 sur 1

avatar
Message posté le 2016-08-01, 12:08
Date d'inscription : 01/04/2015
Messages : 43

LA NAISSANCE DU FORT ROM

Le Fort Rom a été fondé il y a environ une quinzaine d’années suite à une entente entre les familles Hagal et Mutelli. Cela découle d'une initiative de la famille Taligari dans l'objectif d'apaiser de la pénurie de ressource dans la ville de Magreg et de réduire des tensions entre les Mutelli et les Hagal. Fort Rom est donc la pierre d’assise d’un programme économique taligarien, appelé « L’Éther notre ressource », ayant pour but de faire reculer la frontière de l’Éther et de placer les zones nouvellement découvertes sous la protection d’Holoc, afin de pouvoir exploiter les ressources s'y trouvant.

Au début, ce programme ambitieux était loin de faire l’unanimité : en effet, l’exploitation des ressources et l’Éther sont deux sujets controversés au sein des familles d'Élus. Après des années de négociation, les Taligari réussirent à convaincre les Mutelli et les Hagal d’embarquer dans le projet. Trois familles sur cinq approuvant ce projet, celui-ci fut mis de l’avant.

C'est ainsi que Fort Rom fut fondé. On y installa une garnison militaire avec un petit groupe de prêtres d’Holoc. L’opération était simple : les prêtres d’Holoc repoussaient l’Éther d'une zone, puis les paysans en exploitaient les ressources pendant plusieurs semaines sous la protection de l’armée. Une fois que les paysans terminaient leur tâche, on passait ensuite à une autre zone. Cette opération simple donna un second souffle à Magreg, qui était alors en pénurie de ressources primaires.

La famille Hagal aurait aimé avoir le fort plus près de Magreg, mais le choix de l'emplacement de Fort Rom fut grandement influencé par la présence d'or - très rare sur l’Ather - dans la région. Cela justifiait bien quelques heures de transport supplémentaires.

QUIPROQUOS ET HÉROS

Toutefois, le plan de la famille Taligari était loin de plaire à tous : plusieurs membres de la société athérienne voyaient leurs valeurs profondes bousculées par ces opérations. Par conséquent, plusieurs mouvements de contestation s’organisèrent. C'est ainsi que commença le boycottage des produits de Magreg conçus à partir des ressources de l’Éther, ce dernier étant jugé dangereux pour la santé et non éthique. Pourtant, comme il était très difficile de connaître la provenance des produits, l'impact du boycottage chuta drastiquement et Fort Rom ne connut pas vraiment de ralentissement économique.

Ce fut le mouvement de protestation appelé la « Paix verte » qui causa plus de problèmes à Fort Rom. Ce groupe plus extrémiste perturba physiquement les activités d’exploitation des ressources, soit en sabotant les outils, en dérangeant les paysans, ou même en détruisant les ressources. Il y a 5 ans, la Paix verte fut d'ailleurs à l'origine de l'écroulement d'une mine en pleine exploitation, causant ainsi la mort d'une dizaine de travailleurs.

De cet événement tragique naquit le premier héros de Fort Rom, un mineur format géant appelé Jean Hagal dit le Bon. Celui-ci aurait supporté le plafond de la mine sur son dos, en implorant Ferus de lui en donner la force, permettant ainsi à une trentaine de mineurs d’échapper à une mort certaine. Le plafond de la mine serait ensuite tombé sur Jean, faisant de lui une des victimes de l'écroulement.

LA RELATION AVEC LES DAMNÉS

Une autre problématique que vit Fort Rom est celle des Damnés, puisque l'exploration de l’Éther ne peut se faire sans la rencontre avec ceux-ci. Bien que la plupart des habitants des villes soient habitués à la présence de ce que les militaires s’amusent à appeler les « gentils damnés », les régions frontalières sont souvent confrontées à des tribus de Damnés très agressives et beaucoup plus dangereuses.

Une tribu a d’ailleurs attaqué le Fort Rom l’an dernier, tuant près de la moitié de la population du Fort. Toute personne habitant à Fort Rom connait quelqu'un ayant péri dans cette attaque. D'ailleurs, des politiques ont été établies afin qu'une telle tragédie ne se reproduise plus. Le maire Jean-Jacques Mutelli adopta le plan « Plus Jamais », qui stipule que le Fort Rom devrait conserver de bonnes relations avec les « gentils damnés », puisque ceux-ci avaient été chassés du village après avoir tenté de prévenir ses habitants du danger.

Bien entendu, son plan ne plaît pas à tous et plusieurs parlent d’une bataille électorale sur le sujet lors des prochaines élections. Il est à noter que M. Mutelli n'est que le deuxième maire dans l’histoire de Fort Rom, le village n’étant qu’un poste militaire n’a jamais eu besoin d’un gouvernement.

Néanmoins, la venue des marchands et l'augmentation de la taille de la population au fil des ans font devenir urgent l’implantation d’un vrai gouvernement local. La prochaine élection, l'année prochaine puisque le manda de M. Mutelli arrive à échéance, sera donc déterminante pour le village.

De plus, la récente découverte d'un campement de Damnés, heureusement gentils, sur l'ancien emplacement dans une poche d'Éther que les prêtres d’Holoc n’ont jamais réussi à repousser et qui s'est mystérieusement dissipée, a attiré beaucoup de curieux au village. Cela a évidemment relancé le débat de si l'on devrait autoriser ou non l'exploration de l'Éther. En cette année électorale, des opinions tranchées laissent prévoir des débats intenses.

 
Historique de Fort Rom
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AFMGN :: L'ATHER :: Système de jeu et Scénario-