Partagez|

Scénario : Le Fardeau des Élus
Page 1 sur 1

avatar
Message posté le 2016-07-13, 13:05
Date d'inscription : 01/04/2015
Messages : 35

Le Fardeau des Élus


Les Mythes fondateurs


La création des Damnés
Il y a fort longtemps, il n’y avait que Grambue, la grande déesse de l’océan infini. La solitude de Grambue était immense : elle créa donc Izune, déesse de la vie, afin qu’elle lui tienne compagnie. De la relation entre Izune et Grambue naquirent Norost et les Sirius. Les descendants de ces derniers étaient si nombreux qu’Izune ne décida que seuls les plus forts auraient le privilège de rester auprès d’elle. C’est ainsi que Holoc, Ducat et Icara furent envoyés auprès d’Izune et de Grambue afin de parfaire leur éducation. Icara et Ducat avait une relation très proche avec Grambue, alors que Holoc était plus près d’Izune. Cela créa des tensions entre les deux grandes déesses. Izune, jalouse de l’attention qu’Icara et Ducat portaient à Grambue, révéla sa seconde nature : Izune, bien qu’une déesse de Vie, était également un dieu de Mort. C’est ainsi qu’Izune, avec l’aide de Holoc, tua Grambue alors que Ducat et Icara étaient absents. À leur retour, Holoc, Icara et Ducat s’installèrent autour du corps desséché de Grambue afin d’aider les créatures survivantes qui y avaient habité. Le coup fatal d’Izune et de Holoc avait cependant rendu le corps de Grambue pestilentiel, et plusieurs de ses créatures furent transformées et devinrent des monstres aux services d’Izune : les Damnés.

L’origine du Sacrifice
Ferus est le Dieu du combat, de la forme physique, de l’esthétisme et du Soleil. Sa naissance fait l'objet d'un mythe miraculeux : Izune, déesse de la fécondité, serait tombée enceinte peu de temps après avoir mis dans son corsage une amphore d’huile qu'elle avait trouvée sur son chemin. Ses enfants, Norost (les ténèbres nocturnes) et les Sirius (les étoiles), lui ayant reproché cette grossesse tardive, auraient médité de la tuer. Ferus aurait alors exterminé ses frères et ses sœurs dès sa naissance à l'aide du sabre avec lequel il était venu au monde. Izune jura de faire payer Ferus pour son crime et lança ses troupes de Damnés sur la Terre, détruisant tout sur leur passage. Ferus ne pouvant tolérer le massacre, prit les armes et apprit aux Hommes à se défendre. Après plusieurs siècles de combat acharné, Icara intervint auprès des deux parties afin de trouver une solution juste et qui étancherait la soif de vengeance d’Izune. La solution acceptée fut le Sacrifice rituel, effectué par les prêtres de Ferus à Izune afin de remplacer chaque Sirius tué par Ferus.

L’origine de l’Éther
La légende raconte que lorsqu’Izune et Holoc tuèrent Grambue, une grande noirceur enveloppa le monde. Cette noirceur dura jusqu'à la naissance de Ferus. Quand celui-ci voulut attaquer ces frères et sœurs (les Sirius), il dû également combattre Norost qui s'était installé dans la noirceur. Durant ce combat, Ferus blessa Norost et le sang de Norost se rependit sur le monde, telle une fumée blanchâtre. L'Éther fût ainsi créé et enveloppa la presque totalité du monde et ses habitants. L‘Éther est nauséabond et transforme tous ceux qui s'y aventurent en Damnés. Holoc, Icara et Ducat voyant bien que cet Éther signifierait la fin de toute vie, s'unirent afin de repousser celui-ci. Ils réussirent partiellement, et une partie du monde fût sauvée. Cependant, les Damnés proliférèrent dans l‘Éther. La guerre entre Ferus et Izune n'étant pas à armes égale, Icara régla donc le conflit avec le sacrifice rituel. Ferus, ayant libéré le monde de la noirceur, éclaire maintenant le monde tous les jours sous sa forme solaire, mais le monde de l‘Éther, lui, ne voit jamais sa lumière. Holoc, étant en partie responsable de tout ça, fût nommé par tous comme gardien de l‘Éther. Holoc doit donc s'assurer que l‘Éther ne s'étende pas à la partie du monde sauvé. L‘Éther étant inaccessible, personne ne sait vraiment ce qui s'y trouve. Izune est la seule qui sait vraiment ce qui s'y passe, mais elle garde le secret et toute mention de ce qui se trouve à l'intérieur de l‘Éther est considérer comme sacrilège envers Izune.


La géographie de l’Ather


Les villes


   
     
     
     
     
   
   
 
 
     
     
     
     
   
   
   
   
     
     
     
     
   
   
   
   
   
   
   
   
 
RistoMagregProvenceDurestMacha
Famille dominanteGinazHagalMutelliOrdosTaligari
Attrait(s)Temple d’IzuneMagnifique Université de Ducat Collège des PrêtresL’Holoc vertColisée de Ferus
Centre de la reproductionMarché Ducati Solidar

Les forts


   
     
     
     
   
   
 
 
     
     
     
   
   
   
   
Fort HaraldFort BoyardFort OuestFort MulunFort Rom
Prison pour les criminelsSurveillance pour les Damnés marinsSurveillance de l’Éther à l’ouestFabrication des machines de guerresExploration et exploitation de l’Éther


Carte de l’Ather:
 


Les habitants de l’Ather


Les Élus, enfants de Férus
Les Élus sont des êtres humanoïdes construits sur le même modèle que les êtres humains.
  • Leur espérance de vie est en moyenne de 25 ans, alors que le record de longévité sans facteur précipitant est de 33 ans.
  • La reproduction se fait au temple d’Izune par un rituel à Izune. La reproduction telle qu’elle est connue sur la Terre est impossible pour les Élus, ou sinon cela donne naissance à des Damnés.
  • Les enfants naissent au temple d’Izune et y passent leur 1e année de vie. Ils sont par la suite renvoyer à leurs parents biologiques.

Les Damnés, enfants d’Izune
Il existe 2 types De damnés :
  1. Les Damnés de naissance. Ces Damnés sont nés de parents damnés, leurs mode de reproduction nous est inconnu, mais l’on suppose que cela se fait de manière « naturelle ». Ils sont habituellement très agressifs, craignent généralement la lumière de Ferus et forment la majorité de la population de Damnés.
  2. Les Damnés nés de parents élus. Il arrive de temps en temps que des enfants naissent damnés au temple d’Izune, même si leurs parents sont tous deux des Élus. Ces enfants sont remis aux Damnés, car telle est la volonté d’Izune. Ce type de Damnés est habituellement beaucoup plus intelligent et moins agressif. Ils ne craignent pas la lumière de Ferus, et sont habituellement ceux qui entretiennent des relations avec la société des Élus. Ils sont également ceux qui assistent aux Sacrifices rituels et qui s’assurent que la volonté d’Izune est respectée.


Le Gouvernement et la Politique


Les familles

   
     
     
     
     
   
   
 
 
     
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
     
   
   
   
 
HagalMutelliTaligariOrdosGinaz
Ville principaleMagregProvenceManchaDurestRisto
Chef de la famille Déterminé par enchère Élu avec mandat d’un an Choisi par les prêtres de la famille Est le doyen Monarchie Intrafamiliale
Politique Cherche à contrer les découvertes scientifiques et détruire les reliques Fait la promotion de l’exploration de l’Éther, même si c’est un Tabou La religion est tout ce qui compte Essaie d’empêcher l’exploitation des ressources Cherche à réhabiliter les Damnés et à les inclurent dans la société
Religion Ultra-orthodoxe Famille très proche du temple d’Icara Ultra religieux, mais aime l’évolution Très près du temple d’Holoc Ultra-conservateur
Politique Très conservateur Progressiste Progressiste Progressiste Conservateur
Ressources Pour l’exploitation Contre l’exploitation Pour l’exploitation Contre l’exploitation Pour l’exploitation
Sciences Contre Pour Contre Pour Pour *
Reliques Contre Pour Contre Pour Pour *
Éther Contre l’exploitation Pour l’exploitation Pour l’exploitation Contre l’exploitation Contre l’exploitation (c’est sacrilège !)
Couleur** Azur et or Or et gueules Gueules et sable Sinople et  tenné Sable et orangé
* mais pas à n’importe quel prix
** Azur (bleu), or (jaune), gueules (rouges), sable (noir), sinople (vert), tenné (brun) et orangé (orange)

Habits traditionnels des différentes familles:
 

Les Ordres


   
     
     
     
     
   
   
 
 
     
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
     
   
   
   
 
MilitairesPrêtresArtisansÉruditsPaysans
ResponsabilitésFaire respecter les loisCulte des dieux et diverses tâches reliées à leur dieu principal Fabriquer, créer, fournir les biens et denrées nécessaires à la société Conserver et partager la connaissance Exploiter et approvisionner la société en ressources
Chef local Nommé par le maire Élu par ces pairs Enchère pour le poste 1x par an Est le doyen Par acclamation
Personnages-type Guerriers Prêtres Marchand, Apothicaire, Forgeron, Peintre, Barde Médecin, Historien, Administrateur, Journaliste, Professeur, Fonctionnaire Fermier, Bucheron, Mineur, Pêcheur, Marchand


La Gouvernance d’un village
Le conseil de ville est composé de 5 membres : le maire, son second, le doyen, le représentant religieux (représentant des prêtres / représentant du conseil des prêtres) et le l’élu des dieux.  Les membres du conseil ont le pouvoir de voter les lois présentées par le maire et de retirer un nom de la liste des candidats au Sacrifice par un vote majoritaire où les droits de véto sont nuls. Chaque membre du conseil a un garde du corps qui lui est assigné par le chef de la garde.


   
     
     
     
     
   
   
 
 
     
     
     
     
   
   
   
     
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
     
   
   
   
 
MaireSecond du maireDoyenReprésentant religieuxÉlu des dieux
Durée du mandat1 an1 an À vie Non-déterminée Jusqu’au prochain Sacrifice
NominationÉlu au suffrage universel Élu au suffrage universel (colistier du maire) Le plus vieux du village Nommé par le Grand prêtre Le candidat au sacrifice qui a reçu le moins de vote
Pouvoirs Nomme le capitaine de la garde, décide des juges, présente des projets de lois Remplace le maire en cas d’absence, décès ou démission. Procureur de la couronne Droit de véto (sauf pour le Sacrifice) Droit de véto pour les matières religieuses (sauf pour le Sacrifice) Aucun
Restrictions Ne peut pas être le Grand prêtre. 2 mandats au maximum Ne peut pas être le Grand prêtre, ou un autre membre du conseil Ne peut pas être le Grand prêtre. Si le plus vieux est déjà sur le conseil, le 2e plus vieux le remplace. Ne peut pas être le grand prêtre, ou un autre membre du conseil Ne peux pas être un autre membre du conseil

- En cas d’absence, de décès ou de démission de l’un des 5 membres du conseil de ville, le chef de la garde assure l’intérim (sauf pour le maire). Il ne peut pas être un membre du conseil. Il est nommé par le maire, et son mandat s’arrête lorsque celui-ci le remplace. Dans les villages où cela est nécessaire et où il y a assez de militaires, il assigne un garde du corps à chaque membre du conseil.


La Justice
La justice est exercée par les prêtres d’Icara.
  • Les procès ont une durée maximale d’une heure, car Icara demande une justice rapide et efficace.
  • La peine pour le parjure devant Icara est la mort.
  • Le maire choisi le juge pour chaque cause, tant que c’est un prêtre d’Icara.
  • Lorsqu’une personne porte une plainte, celle-ci doit dans tous les cas être rapporté à un prêtre d’Icara. Celui-ci juge ensuite si le sujet de la plainte est assez important pour nécessiter un procès. Dans le cas où un procès est nécessaire, le capitaine de la garde est en charge de l’enquête pré-procès. Pendant le procès, le second du maire a 30 minutes pour fournir les preuves recueillies durant l’enquête. Dans le cas où un procès n’est pas nécessaire (conciliation à l’amiable) ou d’un litige, les deux partis ont chacun 30 minutes pour présenter leurs arguments.
  • La victime est le bourreau et décide de la peine en cas de culpabilité lorsque possible. La sentence doit être approuvée par le juge.


La Culture des Athériens


La Musique
Il vous est possible de télécharger des chansons exclusives de l’Ather au site https://afmgn.bandcamp.com/releases

Le Calendrier athérien
L’année est divisée en 5 mois.


   
     
     
     
   
   
 
 
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
   
   
   
   
DevierFerasIvraiHoluinIzembre
Mois de Ducat Mois de Ferus Mois d’Icara Mois d’Holoc Mois d’Izune
37 jours23 jours31 jours29 jours41 jours



Les Dieux et le culte



   
     
     
     
   
   
 
 
     
     
     
   
   
   
 
     
     
     
   
   
   
   
IcaraHolocFerusDucat Izune
Justice, innovation, vengeance, travail Nature, fête, chasse, nuit (lune) Combat, esthétisme, forme physique, soleil Art, eau, savoir, économie Fécondité, mort


Icara : Déesse de la Justice, de l’innovation, de la vengeance et du travail


 
     
     
 
 
     
     
   
 
     
     
   
   
DogmeNul ne peut éviter la Justice divine, car celle-ci dépasse les principes et les ententes des Mortels. Toute offense se doit d‘être réparée, car ceux qui ne cherchent pas vengeance ou châtiment invitent leurs ennemis à récidiver. Celui qui a le pouvoir de se venger par lui-même a le devoir de le faire, et les autres doivent pouvoir se reposer sur la justice locale. Celle-ci doit être crainte du truand et aimée du citoyen, et dans cette optique le dévot se doit de rendre justice à tous ceux qui le méritent. Ce n'est pas aux fervents mortels de décider si un jugement est juste ou non, ils ne peuvent que se référer aux textes sacrés et en accomplir le verdict. Pour que la justice soit un pilier sans faille, chaque jugement doit être archivé et accessible, afin de faciliter le travail de ceux qui suivront. Mais la Justice n'est pas le seul pilier d'une société saine. Chaque individu a son rôle à jouer, et il se doit de l'accomplir avec ardeur et volonté car tout système social se fonde sur le dur labeur des membres de son prédécesseur. Si l'on aspire à progresser et atteindre l'équilibre ultime, il faut faire en sorte que les travailleurs et les innovateurs soient appuyés et financés, chaperonnés mais bien traités. Celui qui refuse de se plier à ces simples concepts est un paria, un traître, et la violence de son acte, bien qu'il puisse lui sembler inoffensif, lui sera retournée d'une manière ou d'une autre.
Culte Icara est une déesse qui adore le travail méticuleux, la recherche approfondie et l'archivage complet de ce qui est accompli. Ainsi, tous les rites qui lui sont dédiés doivent être pratiqués avec précision, chaque incantation doit être récitée avec exactitude, et chaque jugement doit être vérifié et revérifié, selon les écrits saints des anciens. Le rite le plus connu des prêtres de la Divine Justice est celui de la Rétribution, qui doit être accompli avant chaque châtiment important (pour les offenses mineures une simple phrase au nom d'Icara est récitée). Le rituel consiste à la purification de l'âme du condamné par l'eau et le feu, en lui mouillant le front et en incinérant une partie de son corps (Il s'agit généralement de verser une goutte d'eau sur le front et faire brûler des cheveux, mais certains prêtres se permettent d'aller plus loin en noyant pratiquement les condamnés et en leur coupant un membre pour le calciner). Les prêtres vont aussi célébrer l'accomplissement d'un travail bien fait, comme lors de la finalisation d'un bâtiment, ou la fin d'un projet de longue haleine. Les dévots d'Icara font aussi souvent référence à la "prochaine étape", une phrase commune représentant le pivot d'une société amenée par le progrès de celle-ci, qui est le but ultime de tout fervent d'Icara.
ClergéLes prêtres d'Icara sont des perfectionnistes, des travailleurs ardus et persévérants, et surtout des gens de principes forts. Ils sont instruits, inévitablement spécialistes d'au moins un domaine lié au fonctionnement de la société (justice, construction, commerce, politique). Le clergé d'Icara favorise la coopération et les compromis pour assurer le bon fonctionnement de tout système. Certains prêtres jouent un rôle de magistrat, s'occupant de gérer paperasse et employés civils, et d'autres travaillent sur le terrain, souvent en tant qu'enquêteurs. Ces enquêteurs se doivent d‘être vigilants, formés dans plusieurs domaines et prêts à donner leur temps pour le salut des autres. Ils sont conscients du rôle clé qu'ils jouent dans la société et encouragent chaque membre de la communauté à donner de son temps pour le maintien et l'amélioration de celle-ci.

Holoc : Dieu de la nature, la fête, la chasse et la Nuit (lune)


 
     
     
 
 
     
     
   
 
     
     
   
   
Dogme La nature donne ce qui est nécessaire et reprend également ce qu'elle veut. Il faut la fêter et la célébrer autour des bons repas qu'elle nous a fournis.  Il faut la respecter et en prendre soins, car celle-ci est fragile et peut facilement disparaitre. La nuit, la vrai nature se révèle et c'est le moment où Holoc est le plus présent. Il observe et initie la fête, car on ne sait jamais si le soleil reviendra ou si nous seront vivant demain. Il vaut mieux fêter toute la nuit afin de mourir heureux. Pour Holoc, partager un bon verre réconcilie tout les coeurs et il a horreur de ceux qui se prennent trop au sérieux et qui n'ont pas le sens de l'humour.
Culte Les rites d'Holoc ont toujours lieu la nuit à l'extérieur, sous forme de fête ou de célébration. L’alcool et la nourriture son omniprésent dans le rituel. La prière à Holoc s'apparente plus à l'histoire que l'on raconte au bord du feu une choppe à la main qu'à un rituel religieux. Quand la lune est pleine, les langues se dénouent les inhibitions tombent, les rites d'Holoc sont omniprésents et la fête est toujours plus grande.
ClergéLes prêtres d'Holoc sont la majorité du temps dans la nature, qui est après tout le temple d'Holoc, car leur devoir principal est de repousser l‘Éther. L‘Éther est en constante progression et jaillit du sol parfois à des endroits inattendus. C'est une autre des missions des prêtres d'Holoc de détecter ces endroits, que l'on appelle « puits d‘Éther », et de les bouchers rapidement afin d'éviter la propagation de l’Éther. Les prêtres d'Holoc, malgré la tache qui leur incombe, ne refuseront jamais un bon verre ou une tablé. Ils sont de bon vivant et vivent chaque jour et chaque nuit comme si c'était leur dernier. Ils n'aiment pas les artifices et préfèrent tout dans leur vie au naturel.

Ferus : Dieu du combat, de l’esthétisme, de la forme physique et du soleil


 
     
     
 
 
     
     
   
 
     
     
   
   
DogmeLe corps est le seul véhicule tangible que l'esprit connait, et le seul réel outil qu'il possède durant toute son existence. Le négliger revient à se refuser soi-même, et donc à cesser de participer à la compétition incessante qui pousse l'individu à la grandeur et à la gloire. De son piédestal céleste, Ferus observe sa création du lever du jour à la tombée de la nuit, et admire la beauté et le courage de ceux qui font honneur à sa création. Cependant, il châtie aussi ceux qui démontrent les pires traits de caractère qu'il puisse juger; la couardise, la faiblesse, l'utilisation de mots trop compliqués et le mauvais gout vestimentaire.
CulteLes rites qui entourent le culte de Ferus sont les moins complexes. Ferus n'ayant pas d'intérêt dans les longs discours et les supplications, ceux qui le vénèrent le font beaucoup plus par des gestes que par des prières complexes. L'entrainement physique est une forme de méditation que Ferus reconnait en tant que rite sacré s’il est effectué pour lui. Les rares prières qui ont un style plus classiques sont destinées à la lumière du jour ou à la guerre et ses glorieux combattants.
Clergé Tous les prêtres de Ferus suivent un entrainement rigoureux et maintiennent leurs capacités physiques à un niveau élevé. Ils ont pour but d'assurer la dominance de la race des Élus face aux Damnés au travers du combat, mais aussi par l'apparence. Les Damnés étant très souvent difformes et affreux, le clergé de Ferus se donne pour mission de garder l'apparence physique de ses fidèles à l'opposé des enfants d'Izune. Au-delà même de leur corps, les priants du Dieu Soleil embellissent ce qui les entoure afin d’affirmer leur supériorité sur le reste du monde. Cela inclut leurs armures, leurs armes, leurs charrettes (qu'ils modifient avec toutes sortes de mécanisme et fioritures souvent jugés inutiles), et même leurs partenaires sexuels/de vie.

Ducat : Déesse des Arts, de l’eau, du savoir et de l’économie


 
     
     
 
 
     
     
   
 
     
     
   
   
Dogme La vie n'est rien d'autre qu'une série de questions. L'art est une science du même que la science est un art. Chacun doit être libre de préjugés et de jugements. Le livre est un outil divin, peut importe son contenu, car il porte la connaissance et se doit d’être préservé. Le temps est la feuille du grand livre des connaissances, et la patience, sa plume. Tout ignorant doit être éduqué, et le fait d'avoir un talent et de le partager gratuitement est un blasphème. Une compensation doit être acquise monétairement ou par échange. Les cinq ordres sont les piliers de l'économie et méritent le respect. Pratiquer une profession sans être membre de l’ordre appropriée est considéré comme un blasphème.
CulteLes rites voués à Ducat sont nombreux. Souvent vu par les têtes des familles comme la déesse du luxe, un autel est présent dans chaque grande famille du royaume. Accords commerciaux, galerie d'arts et découvertes scientifiques : tous sont célébré sous cette déesse. La perle est un outil de prière très commun et est connu comme étant l'objet précieux préféré de Ducat. Les priants célèbrent Ducat au quotidien par leur façon de vivre. Ducat est une déesse patiente et qui récompense les artistes, scientifiques et médecins travaillant de façon acharné pour parfaire leurs arts.
ClergéIl est à noter que les prêtres de Ducats viennent en deux types. Il y à d'abord les Archivistes. Ces prêtres dévouent leurs vies à la collection et la préservation des connaissances. Ils sont les gardiens de la prestigieuse Magnifique Université de Ducat (MUD) et passent leur vie à répondre aux questions de ceux qui ont le privilège monétaire de les poser. La deuxième caste de prêtre, la plus commune, se nomment les Voyageurs. Ils se promènent au travers du royaume toujours en quête de connaissances et rependant les bonnes nouvelles, tout en partageant les inventions et livres qu'ils acquièrent au cour de leur voyages. Ils sont connus comme étant avares et surtout, curieux. Les Voyageurs se rencontrent tous à la MUD une fois par année au cour du festival de la pluie pour discuter entre eux, échanger des connaissances et repartir en voyage avec de nouveaux objectifs sélectionnés au cour de leur fête religieuse.

Izune : Déesse de la Fécondité, Dieu de la Mort


 
     
     
 
 
     
     
   
 
     
     
   
   
DogmeTantôt déesse de la fécondité, tantôt dieu de la mort, Izune porte plusieurs visages. Toutes les étapes de la vie et de la mort doivent être rencontrées avec acceptation et non résignation, avec volonté et non avec peur. Le cycle doit continuer ; ainsi est l'ordre établi des choses. Izune représente aussi l'inclusion et le rapprochement, spécialement avec les Damnés, qui sont ses enfants et méritent eux aussi une place de choix dans la société, société qui a encore, et pour encore longtemps, un prix à payer : le Sacrifice.
Culte Le principal rite voué à Izune est, bien entendu, celui du Sacrifice. Révélés par l'Orak, les noms des candidats au Sacrifice seront soumis au vote populaire. Tenté d'intervenir dans ce rite outre que par vote est extrêmement mal vu, et plusieurs légendes font mention d'horribles évènements encourus par certains citoyens téméraires qui auraient tenté la chose. Les fervents d'Izune sont aussi ceux qui s’occupent de la reproduction et célèbrent les rites funéraires. Par tradition, ils servent aussi de diplomates et intermédiaires dans les relations avec les Damnés. Dans la vie de tous les jours, les dévots favorisent la prière par la méditation, accompagnés d'encens et chandelles, une fois la nuit tombée.
ClergéHabituellement sombrement et humblement vêtus, les membres du temple d'Izune sont d'origines diverses, la plupart d'entre eux ayant plutôt un penchant pour la médecine ou l’apothicairerie. Certains Damnés auraient déjà même fait partie de leurs rangs. Ne serait-ce que par opposition et rivalité avec Ferus, certains fervents s'entraînent sans relâche aux armes et aux joutes gladiatoriales afin de montrer aux disciples du dieu Soleil qu'ils ne sont pas les seuls à ne pas craindre la mort.

L’Orak
L'Orak est un ordre mystérieux composé de gens aveugles. Les croyances sont qu’ils auraient probablement été exposés à l‘Éther alors qu'ils étaient encore dans le processus de naissance. Nés avec de graves problèmes de vision se détériorant avec l'âge, les représentants de l'Orak possèdent une vision extrasensorielle qui leur permette de voir l'avenir et de recevoir des messages des Dieux. Leur Ordre n'en est pas véritablement un, puisque tout les Orak sont Orak. Ils sont tous liés ensemble, probablement par l‘Éther, et chacun d'entre eux peut communiquer avec un autre par simple pensé. Ils ne sont pas prêtre, mais simplement des conseillers et guides pour guider les hommes. L'Orak est respecté de tous, et même les Damnés respectent l'Orak, puisque qu’Izune parle parfois à travers lui.

Le rite du Sacrifice
Le rituel le plus important de la société des élus est sans l’ombre d’un doute, le rituel du sacrifice. Au nouvel an, l’Orak annonce le nombre d’Élus qui seront sacrifié au courant de l’année qui commence. Les dates des sacrifices sont alors encore inconnues. Lorsqu’Izune réclame un Sacrifice, l’Orak reçoit la liste des noms des gens du village auquel il est associé, et l’annonce aux villageois. La liste comporte toujours 5 noms. Le conseil civil vote pour enlever un nom de la liste, et le chef local de la famille ayant gagné les jeux de Ferus précédant peut ensuite enlever un nom. Cependant, ce nom se retrouvera automatiquement sur la prochaine liste.  La population est ensuite inviter à voter pour la personne à sacrifier. Chaque personne à un vote, et un nombre de votes équivalent au tiers du nombre de votant est également mis aux enchères. L’Élu des Élus est ensuite louangé pendant 24 heures : tous les honneurs lui sont accordés et dus. Puis l’élu, est mis à mort, devant tous, dans un rituel effectué par un prêtre de Ferus, d’Icara et d’Izune, sous la supervision d’au moins un Damné.
avatar
Message posté le 2016-09-13, 11:16
Date d'inscription : 02/02/2015
Messages : 210
En attendant les corrections officielles, voici les infos principales qui manquent :

Le calendrier athérien
L’année est divisée en 5 mois.                                                                                      
FerasIvraiHoluinDevierIzembre
Mois de Férus
(mai/juin)
Mois d’Icara
(juillet)
Mois d’Holoc
(août)
Mois de Ducat
(septembre)
Mois d’Izune
(octobre)
23 jours31 jours29 jours37 jours41 jours
 
Les morts
Rites funèbres : Les morts sont dumpés dans une fosse pour être ramenés au temple d'Izune.
Croyances : Les sacrifiés remplacent les Sirius, les autres se réincarnent à leur mort jusqu'à ce qu'ils soient sacrifiés.
 
Les services
La poste est gérée par une organisation appelée « la main de Ducat ». Cette organisation est un groupe de vétérans de l'armée athérienne qui sont sous la direction du temple de Ducat. C'est donc une organisation militaire, et tous les membres de la main de Ducat sont armés. Leur dirigeant est cependant un prêtre de Ducat, et non pas un capitaine de l'armée. Les lettres doivent être remises à un membre de la Main qui y apposera le sceau officiel de l'ordre.
 
Dans les grandes villes, il y a un temple dédié à chaque Dieu. Dans les petits villages, comme celui de Fort Rom, il n’y a pas de temple physique, et le terme « temple » est alors plutôt utilisé en synonyme de « culte ». Les prêtres Fort Rom se rencontrent plutôt à un endroit spécifique, appelé cercle des prêtres, pour prier ou effectuer leur conseil.
 
La routine traditionnelle commune à tous les prêtres
Au réveil, le prêtre doit faire ses exercices matinaux d'étirement et de mise en forme, tout en remerciant le soleil (Ferus)
Au milieu de la journée, le prêtre doit engager un travailleur, et le rémunérer, afin d’accomplir une tâche au nom d'Icara.
Avant le repas du soir, le prêtre doit honorer la contribution artistique ou scientifique d’une personne par un discours en l'honneur de Ducat.
Au coucher du soleil, le prêtre doit méditer sur la journée s’est écoulée tout en remerciant Izune pour la vie qu'elle a donnée, et qu'elle reprendra un jour.
Avant de se coucher, le prêtre doit raconter une histoire, une légende ou une fable, ou bien chanter une chanson autour d'une bonne choppe, afin d’honorer d’Holoc.
 
Les Dieux et leurs préceptes
DucatFérusHolocIcaraIzune
Art, eau, savoir, économieCombat, esthétisme, forme physique, soleilNature, fête, chasse, nuit (lune)Justice, innovation, vengeance, travailFécondité, mort

Bleu

Rouge

Vert

Jaune et blanc

Noir et gris

  1. La censure tu n'exerceras point.
  2. L'art tu ne détruiras point.
  3. Tu ne voleras point.
  4. Toujours tu négocieras.
  5. Le mensonge tu ne propageras point






  1. Les damnés tu n'hébergeras point.
  2. Aux armes tu t'entraîneras.
  3. Par l'Éther, ni autrui, ni toi-même tu ne corrompras.
  4. Ton apparence et celle de tes biens tu ne négligeras point.
  5. Tes confrères élus tu défendras.






 

  1. Le jeûne tu ne pratiqueras pas.
  2. Tu ne gaspilleras point.
  3. Le respect envers l'animal que tu tues tu auras.
  4. En boisson, jovial tu seras.
  5. La chair des élus et des damnés tu ne mangeras point






  1. Au vote, tu ne t'abstiendras point.
  2. Au travail tu t'appliqueras.
  3. Tes supérieurs tu respecteras.
  4. Le crime tu n'ignoreras point.
  5. Tes tords tu répareras






  1. Tu auras au moins un enfant par cinq années de vie.
  2. Les morts tu respecteras, à mon temple tu les retourneras.
  3. Tu ne tueras point.
  4. Les désirs de l'élu des élus tu respecteras.
  5. En égaux, les Damnés tu considèreras.






 
Scénario : Le Fardeau des Élus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AFMGN :: L'ATHER :: Système de jeu et Scénario-